Clinique D diaphane

2015etablissement-de-sante-et-de-recherche
  • designL. McComber
  • categoriePrix bureau de santé et de recherche
Partager

« Aseptisé et vivant à la fois… », « Bon choix de matériaux, salles bien
aménagées avec signalétique à la fois discrète et efficace » : le jury
n’a pas tari d’éloges à l’égard de l’aménagement de la clinique D diaphane
signé par la firme d’architecture L. McComber. Le travail de la
lumière, un élément clé de nombreux traitements en dermatologie, fut
le point de départ du projet. Les plafonds ont été ouverts et les cloisons
abattues, l’espace ayant étant traité comme un grand canevas où
se dessinent les diverses pièces grâce à un design aux lignes épurées
et aériennes. Dorénavant, l’immeuble commercial situé à Laval n’a plus
rien de sombre et tristounet.

« On est ailleurs, ajoute le jury. Et il est audacieux de s’être lâché
lousse autant dans le bois et d’avoir exposé le plafond ainsi. » En effet,
le bois est omniprésent, que ce soit au plafond, sur les murs, sur les
cadrages des portes ou sur le large comptoir central en forme de U.
Tout comme la blancheur immaculée qui enveloppe les lieux, entrecoupée
de panneaux de verre laissant pénétrer la clarté naturelle.
Majestueuses, les machines de photothérapie trônent derrière la
réception, fermées par des parois de verre diaphane courbe. Autre
point positif, le projet a été conçu dans un souci d’écologie. Le mobilier
fabriqué à Laval a notamment été fait à partir de frêne massif local huilé
pour un entretien à long terme et le plancher de béton existant a été poli
et scellé avec un produit à faible émission. Bref, le projet de la clinique D
diaphane est une réussite en tous points !

  • designL. McComber
  • categoriePrix bureau de santé et de recherche
Partager